Diagnostic sanitaire – Eglise de Rosiers d’Egleton – Edifice M.H.

Lieu :

Rosiers d’Egletons (Correze – 19)

Maître d’ouvrage :

Commune de Rosiers d’Egletons

Montant des travaux :

Non précisé

Livraison :

05/2012

Mission architecte :

Etude préalable

L’église de Rosiers d’Egleton remonte au 12ème siècle dans sa partie la plus ancienne correspondant à l’abside polygonale voutée en cul-de-four. En extérieur, le chevet roman est classé depuis 1935. Le reste de l’église a subi de grosses modifications : les transepts sont modernes, ainsi que la nef. Des chapelles latérales ont été ajoutées, côté nord, au 16e siècle. Le clocher, dans le soubassement duquel est ménagé un porche à voussures, est du 16e siècle dans sa partie inférieure.

L’église de Rosiers d’Égletons présente des désordres significatifs d’origines diverses, aussi bien liés aux éléments naturels (eau, gel, pollution, éléments organiques…), qu’à des problèmes dus à l’usure du temps.

Afin d’envisager un programme de travaux nécessaire à une remise en état de l’église, la mairie de Rosiers d’Égletons, représentée par le Maire de la commune, a souhaité la réalisation d’une étude complète de l’édifice. Cette dernière c’est déroulée en trois étapes:

• Le relevé: cette opération a consisté à une prise de cotes de l’ensemble de la construction dans les trois dimensions. Ce travail de terrain a permis la mise au net des plans de l’édifice, l’observation et la connaissance des lieux de la construction.

• L’analyse historique: il s’agit d’avoir une connaissance la plus précise possible des évolutions constructives à travers les époques passées de l’édifice en s’appuyant sur des documents d’archives, bibliographiques, et sur l’édifice lui même.

• L’analyse pathologique: il s’agit de constater les différents désordres. Les maçonneries, les voûtes de l’édifice, ont été observées. Les couvertures et charpente l’ont été également. Suite au travail de terrain, une réflexion est portée sur la structure de l’édifice, et plus particulièrement les maçonneries qui garantissent la stabilité de l’édifice (en considérant un sol porteur non défaillant). Les vitraux seront évoqués. Une analyse de sol et des sondages ont été réalisés, ainsi qu’une étude de la structure.

• L’estimation financière: il s’agit de décrire et d’estimer les travaux à réaliser pour la sauvegarde de l’édifice.

• La définition d’un programme de travaux: ce programme découle des phases précédentes. Il apporte une réponse à un diagnostic. Une ou des solutions techniques sont proposées en fonction de l’origine des désordres constatés, de leur éventuelle évolutivité.

travailler habiter se divertir bouger comprendre rire offrir construire manger travailler habiter se divertir bouger comprendre rire offrir construire manger travailler habiter se divertir bouger comprendre rire offrir construire manger travailler habiter se divertir bouger comprendre rire offrir construire manger